Le temps, on en parle tout le temps!
Pour organiser nos agendas, pour se plaindre qu’on en a pas assez, pour dire qu’on en gagne quand on est efficace, qu’on en perd quand on attend, qu’on en prend pour se relaxer…
Bref, il a une importance non négligeable dans nos vies et est l’objet de beaucoup de réflexions et d’émotions, parfois positives et souvent négatives. Et d’après mon expérience, quand le temps devient notre meilleur allié, qu’on l’accepte et le met à profit, c’est un monde des possibles qui s’ouvre à nous et c’est aussi plus de sérénité.

COMBIEN DE FOIS VOUS VOUS ÊTES VOUS DIT RÉCEMMENT QUE VOUS N’AVIEZ PAS LE TEMPS?

A des moments de grands changements dans ma vie, j’ai souvent eu la sensation d’être débordée physiquement et mentalement. C’était en démarrant un nouveau boulot avec plus de responsabilités, ou en devenant maman par exemple… Et dans ces circonstances j’avais deux types de réactions :

1 – Un stress envahissant qui avait des répercussions sur mes rapports avec mon entourage et mon sommeil.

2 – La sensation d’être bloquée, de ne pouvoir rien faire de plus et une frustration intense de devoir mettre sur pause les choses que j’aime faire.

POURQUOI AVONS-NOUS LE SENTIMENT DE MANQUER DE TEMPS?

J’ai identifié 3 temporalités principales qui créent cette sensation.

Le temps physique : celui dont on a besoin pour faire les choses

Il est rempli par nos habitudes et tâches régulières, et par des occupations nouvelles ou imprévues. Le temps réel et la façon dont on l’utilise a un impact sur notre forme physique. Si on ne dort pas assez, qu’on tire sur la corde, on se sentira moins bien que si on prend le temps de faire différemment. Quand les activités se succèdent les unes après les autres sans temps de pause, et qu’on les subit plus qu’on ne les choisit, s’installe alors cette sensation de manque de temps.

Le temps mental : celui pendant lequel notre esprit est occupé à penser aux choses à faire et à ne pas oublier

Combien de fois dans la journée vous surprenez-vous à penser à autre chose que ce que vous êtes en train de faire? Vous vous souvenez de cette démarche administrative qui traîne ou vous pensez au rendez-vous chez le médecin que vous devez prendre. Ca s’appelle la charge mentale et Emma, dessinatrice féministe de BD en parle très bien ici. Cette charge, quand elle est grande, occupe nos pensées et influe sur nos émotions, principalement sur le stress et l’épuisement.

Le temps invisible : celui qu’on ne saurait compter car on ne s’en aperçoit même pas

C’est celui des réseaux sociaux, celui des séries Netflix, celui pendant lequel on procrastine ou l’on compense un manque. Cela peut être aussi quand on mange ou qu’on boit plus que de raison par exemple. Ce sont toutes les activités qui ne sont pas forcément néfastes mais qui répétées peuvent avoir des conséquences négatives à long terme.
Concrètement, se sentir débordée, ce n’est bon pour personne ! Vous vous sentez concernée? Vous avez envie que ça change? Je vous propose d’y travailler.

JE VEUX ESSAYER, PAR OÙ COMMENCER ?

Le premier petit pas cette semaine est de gagner en conscience. Pour savoir de façon certaine comment vous utilisez votre temps, je vous suggère de tenir un carnet de temps pendant 3 jours.
Chaque jour, au fur et à mesure de la journée, vous écrirez précisément et de façon chronologique toutes les activités que vous faites et le temps qu’elles vous prennent : de la plus anodine comme boire un café, à la réunion planifiée au bureau. Idéalement, faites-le en semaine car c’est souvent à ce moment qu’on est débordé.
J’ai fait cet exercice et quelle a été ma surprise de réaliser que je ne « dépensais » pas mon temps comme je l’imaginais. Le temps invisible et le temps mental étaient au-dessus de mes estimations alors que je pensais être débordée uniquement à cause du temps physique. Une vraie prise de conscience.
Votre carnet de temps sera une excellente base pour aborder les sujets à venir. Et je vous garantis que si vous mettez en application les petit pas que je vous propose chaque semaine, le temps deviendra votre allié !

BONJOUR

Je m'appelle Jenny.
Je suis life coach et maman de deux enfants.
J’accompagne les working mums à concilier
la carrière de leur rêve
et leur vie de famille avec sérénité et sans culpabilité.
Je vous aide à franchir les obstacles qui vous bloquent avec bienveillance.

COMMENTER: