Pour terminer notre série sur le temps, je souhaite partager mon expérience de la gestion du temps et comment faire face à l’imprévu. En deux semaines, j’ai eu l’impression de manquer de temps de nombreuses fois, j’ai changé mes priorités, j’ai planifié – parfois pas assez – et j’ai délégué. Pourtant, je n’ai pas eu le sentiment d’avoir à tout moment une relation apaisée avec le temps.

LA PROBLÉMATIQUE : L’IMPRÉVU

Fin avril, j’ai dit au revoir à ma vie Séoulite où je vivais depuis 3 ans avec ma famille pour rentrer à Paris et me concentrer à plein temps sur Coachappy. Heureux retour aux sources. Et pourtant, grand chambardement.
Un enfant malade avant le départ, le deuxième malade à l’arrivée. Un appartement vide, les affaires qui arrivent dans 8 semaines seulement et des tâches administratives en pagaille. Un portable acheté neuf et en panne au deuxième jour. Un compte I-tunes bloqué. Une carte bancaire périmée et pas remplacée. Des mots de passe oubliés. Bref, beaucoup d’inattendu.
Pendant cette période j’ai appliqué les conseils que je vous donne sur ce blog. Et pourtant, la théorie même si elle est belle et juste n’a pas toujours rejoint la pratique. En effet, comme gérer l’imprévu ? Comme se sentir en harmonie avec le temps quand les circonstances sont incontrôlables ?

MES SOLUTIONS POUR Y ARRIVER

1-LA RÉSILIENCE

La résilience c’est la capacité d’une personne à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress. Etre résilient c’est accepter la situation telle qu’elle est et s’y adapter sans lutter.
Depuis que je m’intéresse au développement personnel, la résilience est l’un des concepts qui m’a le plus apporté en sérénité. J’ai appris à « aimer ce qui est » grâce à Byron Katie et son travail. L’idée de ne pas se battre contre les circonstances est libérateur. Ce ne sont pas les circonstances et l’imprévu qui nous chamboulent, mais ce sont nos pensées sur la situation qui rendent le moment difficile.
Alors ces derniers jours, j’ai tentée d’être résiliente. Accepter de ne pas avoir le temps de travailler et choisir de prioriser ma famille. Gérer les tâches administratives, accueillir avec sérénité les aller-retours, ne pas crier sur le vendeur d’apple, et ressortir du magasin avec le sourire plutôt qu’au bord de la crise de nerf.

Comment faire?

Ce qui m’aide pour y arriver, c’est de me répéter la phrase suivante comme un mantra, dans ma tête : « La situation est telle qu’elle et c’est bien. Je ne peux pas la changer donc je choisis de l’accepter ». Une phrase simple qui répétée à chaque fois que je me suis retrouvée dans une situation hors de contrôle m’a permis de retrouver mon calme.
Vous pouvez imaginer la phrase qui vous parlerait et essayer à votre tour.

Les bénéfices

Des émotions plus apaisées et un gain de temps. Si vous êtes plus sereine, vous avez toutes les capacités à utiliser votre temps de façon plus productive.
Par exemple, dans les files d’attentes interminables de la CAF ou la CPAM, je lis ou j’écris sur mon carnet au lieu de regarder ma montre inlassablement. Bon il y a des moments de dérapage, je vous rassure ! Mais dans l’ensemble, ce travail m’aide à rester zen.

2-LES PETITS PAS

Gérer l’imprévu n’est pas toujours facile. On a le sentiment de perdre ces repères et d’être submergée.
Pour se sentir en contrôle, il est utile de garder en tête ce que vous souhaitez accomplir. Et même si aujourd’hui, vous ne pouvez pas faire beaucoup pour avancer, vous pouvez planifier des petits pas, à la hauteur de ce que vous pouvez faire dans les circonstances présentes. Cela permet d’être dans l’action et de ne pas perdre de vue vos objectifs.
Les pas peuvent être minis. Par exemple, mes petits pas à moi ont été de prendre des rendez-vous pour plus tard et de planifier les semaines à venir. Concrètement peu d’action dans le présent mais une vision des jours à venir. Un tout petit pas vous fait avancer dans la bonne direction même si le tempo est ralenti.

3-SAVOIR DIRE NON

Quand on ne peut pas tout faire et que notre façon de dépenser le temps ne colle pas avec les priorités qu’on s’était fixé, il est bénéfique de faire des choix.
Je vous suggère d’apprendre à dire non si vous ne le faites déjà. C’est parfois difficile quand on a envie de faire plaisir, mais c’est un excellent moyen de se concentrer sur nos priorités.
En ce qui me concerne, mon retour rêvé à Paris incluait de nombreuses réunions avec mes amis, des déjeuners, des cafés… Mais il est évident que je ne peux tout faire en ce moment. Alors je choisis de dire non et de remettre à plus tard sans justification, sans regret et avec la conscience que c’est un choix.

Les bénéfices

Cela me soulage d’un poids et de ce que je vivrais comme une obligation si je devais le faire dans la précipitation et au détriment d’autre chose. Je me sens plus en contrôle de mon temps et cela me permet d’accomplir plus de choses en accord avec mes priorités.

JE VEUX ESSAYER, PAR OÙ COMMENCER ?

Lors du prochain imprévu, arrêtez-vous un instant. Essayez un ou plusieurs de ces outils au choix pour le gérer avec plus de sérénité :

– Un mantra pour accepter la situation telle qu’elle est
-Avancer à mini-pas et avec un tempo plus lent que ce que vous vouliez tout en gardant en tête le résultat final
-Dire non à une proposition pour consacrer du temps à ce qui vous paraît plus important.

Et partagez avec nous le résultat !

BONJOUR

Je m'appelle Jenny.
Je suis life coach et maman de deux enfants.
J’accompagne les working mums à concilier
la carrière de leur rêve
et leur vie de famille avec sérénité et sans culpabilité.
Je vous aide à franchir les obstacles qui vous bloquent avec bienveillance.

Comments

  • Hélène
    9 mai 2018

    Bravo pour cet article! Ta prose m’avait manqué. J’adore le concept de résilience que je m’efforce d’appliquer face à certaines épreuves 😉 Ça me rassure de savoir que toi aussi tu flanches parfois. Je partage cet article dès ce soir.

    reply
  • Anna
    9 mai 2018

    Merci pour ce super article! Le « savoir dire non » est difficile pour moi mais je vais essayer. J’adore ton mantra. Je vais ladopter! Bon retour à Paris et bon courage!

    reply
  • sofia oudi
    15 mai 2018

    Tout à fait d’accord ! La résilience marche bien pour moi aussi au quotidien, surtout face aux situations de stress causées par notre vie effrénée de citadins : grèves, transports bondés, retards, etc… Ca aide à moins s’énerver

    reply

COMMENTER: