fbpx

Si vous accordez de l’importance à votre apparence, vous mettez sans doute un point d’honneur à bien vous habiller tous les jours. Et certains matins, c’est la galère. Vous ne savez pas quelle tenue mettre. Celle qui vous va bien et dans laquelle vous vous sentez bien. Les questions se bousculent dans votre tête.
Est-ce que ce pantalon me va vraiment bien, j’ai l’impression qu’il me fait de grosses fesses? Je ne suis pas sûre que cette robe soit encore à la mode, j’ai un peu l’air has been. C’est bizarre, sur le show de Gucci, ça semblait pourtant parfait mais moi j’ai l’air d’une mamie du 16ème.

LA SPIRALE NÉGATIVE DE CES MATINS-LÀ

Alors vous vous changez une fois, deux fois, trois fois mais rien ne va. Finalement, vous arrivez en retard au bureau vêtue de votre chemise blanche et votre pantalon préféré, celui qui est confortable.

Entre temps, de nombreuses pensées vous sont passées par la tête.

J’ai une sale tête ce matin

Mes cuisses sont énormes

Je n’ai rien à me mettre

Ca vous rappelle quelqu’un ? Vous aussi, vous devez faire face à ces imprévus matinaux?

NOS PENSÉES INFLUENT SUR NOS ÉMOTIONS

Quelles émotions ces pensées négatives suscitent en vous ?

Honte de votre apparence ce matin

Frustration de ne pas trouver ce que vous voulez

Stress de ne pas être « assez » mode ou trop basique

En résumé, vous vous sentez un peu nulle ce matin. Ca ne vous arrive pas tous les jours, mais de temps en temps, comme pour vous rappeler une certaine réalité.

NOS PENSÉES SONT OPTIONNELLES

Et si je vous disais que vous pouvez choisir de penser ce que vous voulez ?
Que ces pensées ne sont que des phrases dans votre esprit. Elles ne sont en aucun cas des faits ou des vérités.
Imaginez une autre personne, dans le même corps, avec la même garde-robe. Pouvez-vous envisager qu’elle pense totalement autre chose du genre « t’es canon ce matin, tu vas cartonner au bureau » ? La semaine dernière c’est peut être ce que vous pensiez vous-même en vous habillant le matin.

LA DIFFÉRENCE ENTRE LES FAITS ET NOS PENSÉES

Ce n’est pas un fait avéré que vous avez une sale tête, de grosses cuisses ou que vous n’avez rien à vous mettre.
Le fait ici serait qu’il est 8 heures du matin et que vous êtes en train de vous habiller. Tout le monde sur la planète pourrait être d’accord que c’est le cas. Les circonstances sont toujours neutres.
Votre cerveau, lui, interprète les circonstances et produit des pensées qui dans ce cas sont négatives. Elles tournent en boucle dans votre tête pendant que empilez les fringues sur votre lit.
Il est facile pour votre cerveau d’accéder à ces pensées, son chemin est tout tracé car ce n’est pas la première fois qu’il l’emprunte. C’est plus aisé pour lui que de penser que vous êtes canon car vous ne l’avez pas beaucoup entraîné à cette pensée.

LA CONSCIENCE EST NOTRE MEILLEURE AMIE

Vous n’êtes pas moche, ni grosse, vous ne manquez pas de vêtements. Vous choisissez de penser cela. C’est très différent.
En être consciente c’est reprendre le pouvoir. Parce que si vous le voulez, vous pouvez choisir de penser autre chose.
Alors soyons réalistes, si vous vous trouvez moche ce matin, vous n’allez pas vous sentir belle par miracle juste en lisant mon article ! Mais vous saurez que c’est une option si c’est que vous voulez. Le savoir est déjà une grande étape.

JE VEUX ESSAYER, PAR OÙ COMMENCER ?

Alors la prochaine fois que vous vivez un de ces matins-là, pensez-y.
Arrêtez-vous un instant, asseyez-vous au milieu des cintres et du tas de vêtements dans votre dressing et prenez conscience que ce sont vos pensées qui suscitent ces émotions négatives. Ce ne sont en aucun cas les circonstances. Car c’est un matin comme un autre, il est 8h et Paris s’éveille.

BONJOUR

Je m'appelle Jenny.
Je suis life coach et maman de deux enfants.
J’accompagne les working mums à concilier
la carrière de leur rêve
et leur vie de famille avec sérénité et sans culpabilité.
Je vous aide à franchir les obstacles qui vous bloquent avec bienveillance.

Comments

  • HERVE-BODIN NAthalie
    6 juin 2018

    Très chére Jenny, bravo pour ces conseils et cette bienveillance, je lis tous tes articles assidument chaque semaine et ça me rappelle que je sais, que je savais … mais que c’est bien de me le rappeler !

    A très bientôt
    Nat

    reply

COMMENTER: