fbpx

La semaine dernière, je vous proposais plusieurs conseils pour créer une garde-robe minimaliste. Aujourd’hui, je vous propose 3 étapes pour entretenir ce minimalisme pour éviter que dans quelques mois, votre garde-robe regorge à nouveau de vêtements.
Nos bonnes résolutions ont parfois des limites. On décide de trier sa garde-robe, on consent à se séparer d’un quart au lieu de la moitié de notre dressing et on file faire du shopping à la première occasion car on n’a plus rien à se mettre. Résultat négatif pour la garde-robe, le minimalisme et le porte-monnaie !
Alors voilà ma recette qui garantit un placard léger et désencombré à long terme.

1 – PLANIFIER NOS ACHATS DE VÊTEMENTS

Est-ce-qu’il vous arrive de faire du shopping quand vous êtes triste pour vous « remonter le moral » ? Oui, moi aussi, ça m’arrivait souvent.
Pourtant, le shopping émotionnel est contre-productif pour votre espace, votre porte-monnaie et donc vos pensées. La satisfaction de l’achat est de très courte durée. Les émotions négatives reviennent toujours au galop et on y ajoute la culpabilité d’avoir dépensé trop d’argent pour une pièce dont on n’a pas vraiment besoin.

Pour se mettre en condition avant l’achat :
  • Identifier nos besoins et se laisser 48 heures avant d’acheter. Cela permet de s’assurer que c’est bien un besoin et non une envie compulsive.
  • Planifier ce qu’on prévoit d’acheter avant d’aller faire les courses. Par exemple, j’ai besoin d’un t-shirt en coton de couleur et d’une robe imprimée pour l’été. On ne laisse aucune place à l’inconnu.
  • Estimer un budget pour cette liste en fonction des critères qui comptent à vos yeux : votre trésorerie, la valeur que vous souhaitez accorder à chaque pièce, la qualité…

2 – CONSOMMER DE FAÇON RAISONNÉE

Des vêtements durables

Moins on possède de vêtements plus il est important d’aimer chacun d’entre eux. Autorisez-vous l’achat d’habits de qualité, avec de belles coupes et de belles matières que vous apprécierez de porter.
En appliquant les principes du minimalisme, vous achèterez naturellement moins qu’avant. Vous pourrez choisir de dépenser moins et d’utiliser votre argent autrement ou de dépenser la même chose mais de vous acheter des pièces de plus grande qualité.

Les bonnes pratiques pendant l’achat :
  • Se contenter d’acheter les vêtements sur la liste
  • S’assurer que chaque achat répond à tous les critères que vous vous êtes fixés : prix, fitting, qualité, design… Si ce n’est pas le cas, ressortez du magasin les mains vides. Ce n’est pas la fin du monde !

Depuis que j’ai mis en place ces principes, j’adore ma garde-robe. Chaque pièce a une bonne raison d’être là et le shopping est devenu un exercice intellectuel intéressant plutôt qu’une issue de secours. Je suis aussi plus curieuse des marques de créateurs et de la spécialité de chacune. Où acheter par exemple un beau t-shirt blanc ? C’est un vrai plaisir de consommer dans ces conditions. Et ce plaisir perdure plusieurs mois après l’achat.

3 – CULTIVER NOTRE ESPACE

J’ai personnellement adopté le principe « 1 pièce achetée = 1 une pièce donnée ». Mon placard reste léger et rangé à tout moment.

Les bonnes habitudes :
  • Ranger toutes les semaines
  • Vendre ou donner au fur et à mesure – pas de pile de vêtements qui s’entassent.

On cultive alors l’espace dans notre dressing et dans notre esprit.

Je veux essayer, par où commencer

L’été arrive à grands pas. Les soldes et les vacances aussi… Les risques sont nombreux de céder à la tentation d’un shopping irréfléchi. Les collections sont légères, moins chères qu’en hiver et tellement jolies…

1 – Listez vos éventuels besoins d’achats de vêtements d’été.

2 – Donnez-vous 48 heures pour y réfléchir et valider.

3 – Faites-vos achats en accord avec les principes minimalistes.

Et racontez-nous votre expérience !

BONJOUR

Je m'appelle Jenny.
Je suis life coach et maman de deux enfants.
J’accompagne les working mums à concilier
la carrière de leur rêve
et leur vie de famille avec sérénité et sans culpabilité.
Je vous aide à franchir les obstacles qui vous bloquent avec bienveillance.

COMMENTER: