fbpx

Donner naissance est une expérience transformatrice pour une femme. La responsabilité de ce petit être qui naît vous fait voir le monde et votre vie sous un nouveau jour.  C’est un chamboulement de vos points de repère parce que tout à coup vous n’êtes plus seule, un autre être humain dépend de vous. Vous avez dans votre vie un nouveau rôle à jouer, celui de maman.

Nouvelle circonstance - Nouvelle pensée

Cette nouvelle circonstance suscite de nombreuses pensées en vous.

 

« Quel bonheur d’être maman », « que je l’aime ce petit être », « c’est ce dont j’avais rêvé »… 

Mais aussi « comment vais-je m’en sortir », « je n’en suis pas capable », « je ne pensais pas que ça allait être aussi dur », « je ne veux pas sacrifier ma vie pour un bébé »…

 

Quelle que soient vos pensées, positives et négatives, elles font partie de l’expérience humaine de la maternité. Votre cerveau vit une situation qu’il ne connait pas, qui est hors de son contrôle et il se met en alerte. Il vous somme de rester vigilante car il perçoit une situation de grand danger.

La palette d’émotions

Alors pour un peu que bébé pleure beaucoup, que vous n’arriviez pas à dormir et que les suites de couches aient été difficiles, c’est la catastrophe. Les pensées négatives fusent, vous y avez accès super facilement et cela nourrit en vous des émotions intenses : désespoir, impuissance, frustration, peur…

 

Et bien souvent, en plus de ces émotions premières, vous ajoutez à cela une couche de honte en pensant « je suis nulle », « je ne suis pas une bonne mère » quand vous réalisez que vous n’arrivez pas à endormir votre bébé ou que vous n’identifiez pas assez vite ses besoins.

 

Si la maternité peut être magnifique et magique pour certaines mamans, elle est aussi un tourbillon qui bouscule toutes les certitudes sur son passage pour d’autres. Il y a autant d’expérience de la maternité qu’il y a de mamans.

Pensées pansement

Alors dans la difficulté que vous ressentez parfois, j’aimerais partager des pensées qui peuvent peut-être vous aider à traverser cette expérience de façon plus douce et avec plus de résilience.

 

« La difficulté fait partie de l’aventure de la maternité »

« Les pleurs et les nuits sans sommeil font partie du package »

« Le pleur du bébé, c’est comme la phrase de l’enfant – c’est juste un moyen d’expression »

« J’apprends tous les jours à être maman »

« Il n’existe pas de mere parfaite »

« Etre maman c’est 50% de positif et de 50% de négatif »

« D’autres mamans sont passées par là »

 

L’idée n’est pas à tout prix de se sentir joyeuse si vous êtes désespérée mais plutôt résiliante. Accepter ce qui est hors de votre contrôle sans essayer de lutter ni de résister. Vous verrez que dans cette posture, vous trouverez plus d’énergie pour résoudre les problèmes quand ils se présentent et vous serez plus douce avec vous-même.

Avez-vous d’autres pensées dans votre répertoire? Partagez-les avec nous dans les commentaires!

 

Demain, je vous parle de congé maternité et de retour au travail.

BONJOUR

Je m'appelle Jenny.
Je suis life coach et maman de deux enfants.
J’accompagne les working mums à concilier
la carrière de leur rêve
et leur vie de famille avec sérénité et sans culpabilité.
Je vous aide à franchir les obstacles qui vous bloquent avec bienveillance.

COMMENTER: