Blog

mere au travail heureuse

 

Vous trainez les pieds le matin pour aller au bureau? Vous n’êtes plus trop sûr.e d’aimer votre travail? Il y a des jours avec et des jours sans. Et puis, plus le temps passe, plus les jours sans s’accumulent. Vous trouvez que votre boulot est inintéressant, qu’il est vide de sens. Et ça vous embête d’y passer autant de temps que ça. Vous pourriez faire des choses tellement plus constructives à la place. Alors vous attendez avec impatience la pause déjeuner, la soirée qui s’annonce et surtout les vacances.

 

Pourtant, vous aimeriez kiffer votre job.

 

Mais votre cerveau est entraîné à trouver des preuves.

 

Aujourd’hui tout ce que votre cerveau vous donne à voir c’est que votre travail vous ennuie. Alors chaque tâche, chaque réunion, chaque message de l’entreprise est une preuve de plus que vraiment, vous n’êtes pas là où vous devriez être. Vous n’aimez vraiment pas votre boulot.

 

En pensant que vous n’aimez pas ce que vous faites, vous donnez à votre cerveau l’ordre de vous prouver que vous avez raison. Et il est super efficace, il y arrive parfaitement et tous les jours un peu plus avec l’entrainement.

 

Pourtant vous pourriez aimer votre travail. Sans en changer.

 

Posez-lui des questions puissantes

 

Alors, au lieu de lui demander ce qui ne va pas dans votre travail, demandez-lui plutôt ce qui va. Interrogez-le : 

  • Qu’est-ce que vous aimez dans ce job? 
  • De quelle façon ce travail est parfait pour vous? 
  • Quelles sont les compétences que vous utilisez et vous développez dans ce poste qui vous sont utiles? 
  • Quels sont les personnes que vous aimez côtoyer au travail?

 

Entraînez-vous à aimer votre travail.

 

Vous pourriez changer de travail et vous dire que ce ira mieux après. Remettre le bonheur à plus tard. Mais en réalité vous n’avez aucune garantie. Alors pourquoi ne pas travailler à kiffer votre job maintenant? Qu’est-ce que vous pourriez aimer dans votre travail là, tout de suite?

  • La sécurité financière qu’il vous apporte
  • Le fait que vous développez une compétence qui pourrait vous servir partout
  • Les RTT qui vont de pair avec votre contrat
  • Votre collègue avec qui vous rigolez bien
  • La vue par la fenêtre quand vous êtes assise à votre poste
  • Le fait que votre entreprise soit prestigieuse
  • La pression que vous apprenez à domptez et qui fait que sur le prochain poste vous n’aurez peur de rien

 

Trouvez toutes les bonnes raisons qui font que par certains côtés vous pouvez aimer votre travail. Et travaillez à l’aimer. Demandez à cette puissante machine qu’est votre cerveau de voir les kifs plutôt que les contraintes. 

 

Vous aurez toujours le choix ensuite de changer de travail. Mais cela ne conditionnera plus votre bonheur.

COMMENTER: