Blog

travailler pour soi

 

Je travaille avec des mamans ambitieuses qui souhaitent s’épanouir dans leur carrière et dans leur vie de famille. Bien souvent, leur principale problématique est de savoir comment travailler pour elles-mêmes et être libres. En effet, elle se demandent si elles poursuivent leur carrière en entreprise ou si elles sautent le pas de l’entrepreneuriat. Et une croyance beaucoup d’entre elles partagent est que travailler pour soi signifie être libre.

 

Alors est-ce vraiment le cas? Est-ce que devenir indépendante c’est faire ce qu’on veut quand on veut?  Voici quelques pistes pour alimenter votre réflexion et savoir si vous êtes faite pour l’indépendance?

 

1 – Qu’est-ce que la liberté ?

 

Si c’est la flexibilité des horaires, alors oui, l’indépendance apporte cette flexibilité-là. Mais si c’est être libérée des incertitudes et du poids des responsabilités, alors non. Parce que quand vous n’êtes plus au bureau, vous y êtes encore. C’est vous qui créez vos revenus et il n’y a plus de certitudes.

 

Mais au fond la liberté peut s’obtenir partout et tout le temps. Et la liberté c’est de pouvoir choisir. Choisir le salariat ou choisir l’indépendance. Et c’est d’assumer son choix et l’aimer.

 

Souvent, quand on pense au salariat on se dit qu’on a pas le droit au choix au sein d’une entreprise. Et on se dit qu’elle choisit pour nous. Mais vous avez toujours le choix : le choix de penser autrement, le choix de changer d’entreprise pour en trouver une qui réponde à vos besoins de liberté ou de changer de poste… En fait, vous avez les clefs de votre liberté.

 

2 – Travailler pour soi se fait aussi au sein d’une entreprise

 

Et si travailler pour soi pouvait se faire même pour une entreprise? Demandez-vous de quelle façon vous travaillez pour vous en étant salariée? Vous travaillez pour :

  • un salaire qui servira vos intérêts
  • développer des compétences
  • avec des personnes qui vous enrichissent

En effet, on peut trouver tout un tas de raisons si on s’autorise la curiosité. Et simplement ça peut répondre à notre besoin de liberté.

 

3 – Est-ce que l’indépendance vous épanouirait?

 

Alors, quel type de personne êtes-vous? 

  • Trouvez-vous la motivation en vous? 
  • Est-ce que c’est ce sont les demandes des autres (entreprise, manager, collègues, clients) qui vous motivent? 
  • Etes-vous du genre à vous féliciter et à être fière de vous en reconnaissant votre travail ou avez-vous besoin de reconnaissance extérieure pour vous sentir bien? 
  • Etes-vous capable de vous organiser seule et de tenir vos engagements si personne n’est là pour vous y encourager? 
  • Aimez-vous travailler seule?

Bref, ce sont autant de questions qu’il est utile de se poser. Parce qu’une fois lancée, vous aurez besoin d’une grande dose de motivation pour avancer seule dans un premier temps. 

 

Pour les anglophones, vous pouvez faire un test gratuit sur le site de Gretchen Rubin, une experte du bonheur. Elle a écrit « The four tendencies » et propose dans son ouvrage une lecture des différents types de personnalités et de ce qui les rend heureux. Et je vous en conseille la lecture pour mieux vous connaître.

COMMENTER: