Blog

déconnecter après le travail

Vos pensées vous suivent le soir et vous n’arrivez pas à déconnecter après le travail?  Et vous rentrez à la maison retrouvez vos enfants mais vous n’êtes pas vraiment présente. En effet, vous pensez à la réunion de l’après-midi et à la longue « to do » que vous avez pour demain. Et votre main tremble d’attraper le portable sur le meuble de l’entrée pour jeter un coup d’oeil à ce mail que vous attendez impatiemment.

 

Je connais bien le schéma car je l’ai vécu. Et plusieurs de mes clientes ont le même problème.

 

Pourquoi n’arrivez-vous pas à déconnecter après le travail?

 

Alors, le mécanisme qui se joue est le suivant : vos pensées tournent en boucle et se succèdent à propos du travail. « j’ai encore plein de choses à faire », « les chiffres sont super mauvais, comment faire pour que ça change? », « faut que j’assure demain en réunion, le DG sera là »… Et toutes ces pensées suscitent en vous frustration, impatience, anxiété. 

 

Mais vous y résistez. Au lieu de les accueillir, de les reconnaître et de les laisser être présentes sans rien faire pour y échapper, vous courrez attraper votre portable, vous songez à toutes les solutions que vous pourriez trouver, vous imaginez le pire et le meilleur. Et quand vous êtes là-haut dans votre esprit, vous n’êtes plus vraiment là, à la maison avec vos enfants.

 

Reconnaître ses pensées

 

La première chose qui peut vous aider est de prendre conscience des pensées qui vous encombrent l’esprit et vous empêchent de déconnecter. Alors, trouvez 10 minutes pour jeter sur papier tout ce qui vous tracasse, toutes les pensées au sujet de votre travail. Cet exercice s’appelle le flot de pensées.

 

Vous vous dites peut-être que vous n’avez pas le temps? Mais en fait quand vous n’arrivez pas à déconnecter après le travail, même si vous êtes physiquement chez vous, vous n’êtes pas présente. Ce temps-là, ces 10 minutes, peuvent tout changer. Est-ce que ça vaut le coup pour vous? 

 

Accueillez vos émotions

 

Dans un second temps, soyez à l’écoute des sensations dans votre corps. Qu’est-ce qu’il vous indique? Quelles sont les émotions que vous ressentez? Acceptez qu’elles soient là. Et décrivez-les, nommez-les, accueillez-les. Ne faites rien pour les empêcher d’être là, saluez-les et continuez votre journée avec. Vous verrez une émotion ne tue pas. En effet, vous pouvez ressentir du stress, en prendre conscience et accepter qu’il soit là. Puis, vous pouvez passer du temps avec vos enfants et votre stress dans votre poche.

 

Concentrez-vous sur ce qui est important pour vous dans l’instant présent

 

Vous voulez être présente avec vos enfants? Concentrez-vous là-dessus. Si vos pensées sur le travail ressurgissent, observez-les, ne faites rien et laissez-les passer. Retournez votre attention sur ce qui vous occupe avec vos enfants. Plus vous ferez cet exercice et plus cela deviendra facile et automatique.

 

Et soyez indulgente avec vous-même. En effet, il est acceptable de ne pas réussir à déconnecter après le travail. Et cela arrive à tout le monde de ressentir du stress. Ce n’est pas un drame. Soyez curieuse et observez-vous avec fascination et sans jugement sans essayer de tout corriger.

 

Et laissez votre portable là où il est et la « to do » dans votre sac. Ils attendront bien demain!

COMMENTER: