Blog

l'instant présent

En vacances, on se surprend à être dans l’instant présent. En effet, il nous arrive de ne penser à rien et parfois même on s’ennuie. Et ça nous fait le plus grand bien.

⠀⠀

Et ce repos du cerveau nous permet de capter des détails, des instants qui nous émeuvent, des kifs.

  • Le rayon de soleil qui nous réchauffe la peau,
  • Le chant des oiseaux au réveil,
  • La beauté d’une fleur,
  • Le rire d’un enfant,
  • La douceur de la peau de notre amoureux
  • Le bruit des vagues et l’air iodé

 

Le mental se fait discret⠀⠀

 

Dans ces moments-là – quand nous saisissons l’instant présent, que toute notre attention est focalisée sur ça – nous sommes pleinement là. En effet, notre mental ne nous domine plus. Et nous sommes présentes à nos émotions. Alors, le temps n’est plus un problème. Nous vivons la vie avec sérénité. Comme notre cerveau se met en mode pause, nous sommes disponibles pour nous-même et pour les autres.

 

Parce qu’on lâche prise

 

Cela arrive plus souvent en vacances parce qu’on lâche enfin prise. En effet, on met nos soucis de côté ou on prend le temps de les regarder différemment et d’en voir peut-être les contours positifs. On prend de la distance avec le quotidien, les petits soucis et les plus grands. Et on se rend compte que la simplicité nous comble aussi.

Il est possible d’être dans l’instant présent partout et tout le temps

 

En fait, être présente à soi-même et avec les autres n’est pas l’apanage des vacances. En effet, vous avez le choix de lâcher prise en toutes circonstances. Il est possible de déconnecter en ville, en semaine, au boulot ou le soir, à la maison. Il s’agit de s’entraîner. Par exemple, adopter une routine du matin peut-être un bon outil pour y parvenir. Et vous pouvez aussi cultiver la gratitude pour ce que la vie vous offre tous les jours.

⠀⠀

Vous lever le matin et regarder le joli bleu du ciel parisien, 

Voir les feuilles rougir en automne,

Vous réjouir du sourire de notre gardienne d’immeuble

Jouer avec vos enfants avant qu’ils se couchent

Vous dire que vous êtes bien là, affalée sur le canapé, sous la couverture chaude

COMMENTER: